Comment améliorer son style d’écriture ?

Comment améliorer son style d'écriture ?

C’est une question qui compte pour les auteurs et les rédacteurs. Elle revient d’ailleurs assez souvent dans ces deux communautés, et tout le monde y va de son petit conseil.

Alors, pourquoi pas moi ? Voici ma méthode de travail.

 

Qu’est-ce que le style d’écriture et comment en avoir un ?

De base, cette question intéresse tout écrivain. Parce qu’en littérature, il est évident qu’il faut en avoir un, et en rédaction web, contrairement à ce qu’on peut vous raconter avec parfois beaucoup de complaisance, le style fait toute la différence.

Le style ne se résume pas du tout à la patte inimitable d’un auteur. Déjà parce qu’il est loin d’être inimitable, mais également parce qu’un style peut varier en fonction du support. Je ne parle pas ici de rédaction web, je parle toujours de littérature : voyez comme le style peut varier selon si c’est un polar ou un roman d’horreur… Selon si l’on va parler d’un personnage joyeux ou torturé. Chez moi, mon style est particulièrement dynamique, ma seule touche « personnelle » réside dans mes analogies.

Mais pour obtenir cette patte, ça n’est pas qu’un long processus d’élaboration de sa propre personnalité, c’est surtout du travail et de la pratique. D’où cette petite digression pour répondre à la première question.

 

Les périodes chez les peintres, les styles chez les auteurs

En peinture, on parle très souvent des « période bleue », « période déconstruction », « pop-art », « surréaliste », etc. On les reconnaît au style et TECHNIQUES de peintures utilisées par les artistes. En littérature, ces périodes existent également. Les mouvements surréaliste ou encore romantique existaient eux aussi et se reconnaissaient de par l’utilisation de codes et de styles par les créateurs.

En rédaction web, cela sera plus dissimulé que cela. On parlera alors de concept. On aura du storytelling, de l’édito, du blogging… cela conditionnera le style utilisé par l’écrivain. Rapide, direct, ou au contraire plus cinglant, plus moqueur ; il est difficile de dissocier le but d’un texte et le style adopté. Et ce, même s’il y a la touche soi-disant propre à l’auteur.

 

Étude, copie, travail

Il n’y a pas trente-six solutions pour progresser dans un art. Même si vous pensez que la rédaction web se passe d’un style incarné, si vous voulez améliorer votre style d’écriture, vous allez devoir bosser.

C’est aussi simple et contraignant que cela. Il n’y a aucun mystère et l’excuse du talent inné ne tient pas la route, car le talent inné ne donne pas un bonus « qualité » supérieur qu’un pauvre 1%. Demandez à tous les artistes que vous trouvez doués comment ils en sont arrivés là et revenez me voir si UN seul vous répond « Oh, j’ai du talent, c’est tout ».

Donc, pour travailler son style d’écriture il faut :

  • Lire de tout
  • Écrire de tout (et très régulièrement, genre tous les jours en fait)
  • Peut-être même suivre des cours

Mais les deux premiers suffisent en général, sont relativement gratuits, et ne demandent rien d’autre que votre investissement personnel. Ne vous précipitez pas forcément sur les masterclasses en les voyant comme des solutions à tout.

Rappelez-vous que Jane Austen ou Balzac n’avaient pas forcément payé 4h en présence de Bernard Weber ou Stephen King… 😉

 

Quelques pistes de travail

Parce que je n’allais pas vous laisser avec des injonctions, comme je parle d’exercice, il est temps de vous refiler mes tuyaux.

Pour la lecture, vous êtes autonomes. Sachez juste que lire ne se borne pas à lire de gros classiques ou des romans primés. Les BD, comics, romans graphiques, fanfictions, sont tout aussi efficaces car vous variez les supports, les rythmes, les tons, les façons de raconter un récit. Et c’est ça que vous allez chercher dans votre entraînement. De même, regarder des films et des séries fait aussi partie de votre banquet pour l’esprit !

Et sinon ? Les exercices simples pour améliorer son style :

  • Écrire de courts textes racontant des images prises au hasard
  • Répondre aux sujets d’invention proposés par l’éducation nationale (du CP à la Terminale)
  • Raconter une courte histoire en rapport avec une musique
  • Travailler sur des univers existants en micro-texte ou longue fanfiction
  • S’attaquer à décrire de simples scènes d’un ensemble de personnages imaginés pour l’exercice
  • S’amuser à imaginer des vies trépidantes pour les personnes que vous allez croiser à la terrasse d’un bar
  • Raconter des histoires à partir d’éléments de votre vie quotidienne

 

Et la liste serait encore très longue ! Il existe des forums d’écriture. Personnellement, je ne suis pas consommatrice, car cela demande de s’engager régulièrement, et je suis plutôt solitaire.

Parmi les exemples que je vous ai donnés, voici quelques nouvelles qui sont venues comme ça :

Catégorie texte issu d’une image :

  • La queue du chat. Il s’agissait d’une photo montrant un chat lorgnant sur un bocal avec un poisson.

Catégorie textes issus d’un sujet de prof :

  • Rubrique Nécrologique répondait à un sujet d’invention qui proposait de travailler sur la résurrection d’une personne morte 100 ans plus tôt. Il fallait s’intéresser à ses découvertes et émotions.
  • Espace mémoire insuffisant répondait à un sujet de Bac de série L demandant de raconter le monologue intérieur d’un monument.

Catégorie textes issus de personnes que je connais :

  • Un petit pas pour Bonhomme puise tout simplement dans les premiers pas de ma petite soeur auxquels j’ai assisté.
  • D’acier et de Plume est là pour raconter la relation par métaphore d’un couple d’amis (lui travaille en réalité le cuir, et elle voue un culte à tout ce qui a des plumes)
  • Divine Comédie est un cadeau fait à une amie qui aime faire la fête et goûter aux meilleurs mets, je rendais son anniversaire simplement plus épique.
  • Le vieux loup et la mer est le cadeau fait pour les 50 ans de mon père, marin à ses heures.
  • Le Réfugié est la version romanesque de ma rencontre avec mon chat.

Et je vous fais l’impasse sur la catégorie “fanfiction”. On se rend facilement compte que les histoires ne viennent jamais au hasard. Je pourrais parler de Divide Ut Imperes qui est née d’un délire que Google ne cesse de rendre réel, ou de l’Autopsie de Salton, histoire elle aussi inspirée de faits réels…

Le plus difficile en écriture n’est pas de bien écrire, ou d’avoir toujours de quoi écrire. C’est de se mettre au travail. Il suffit de relever la tête et de prendre l’inspiration partout où elle est.

Au boulot !

Image à la une d’après une photo de Hello I’m Nik

2 réactions sur “ Comment améliorer son style d’écriture ? ”

  1. Magali

    Hello et merci pour l’article !
    Avec ma fille, on fait des battles d’histoires avec les listes de mots à apprendre pour la dictée de CM1… Je perds très souvent !!

  2. Camille Auteur Article

    Excellente idée ! Il y a aussi un set de dés avec des dessins dessus qui obligent à concevoir une histoire à la volée avec les éléments à notre disposition (d’autres jeux dans le genre utilisent également des cartes). Personnellement, je suis nulle à ces jeux (enfin, la dernière fois que j’ai testé, si ça se trouve, je me suis améliorée) ^^’

    Merci à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *